Raymond Depardon au laboratoire Central DUPON !

 

En mai dernier, pour une exposition au French Institute (Fiaf) de New-York, François Hébel propose à Raymond Depardon de réaliser une « nouvelle » Correspondance new-yorkaise. 36 ans après, Depardon va accepter le même défi : envoyer une photographie par jour qui sera publiée quotidiennement par le journal Libération. Des prises de vue toujours en argentique, mais cette fois en négatif couleur à la chambre 20×25…

Les Correspondances new-yorkaises m’ont fortement marqué. Et je ne suis pas la seule ! Je suis donc particulièrement heureuse que Jean-François Camp m’ait demandé de participer à cette exposition qui regroupe, pour la première fois en France, les dix photographies de ce « remake ». Toutes sont tirées en grand format, comme pour La France de Raymond Depardon présentée à la Bnf et également produite par Central Dupon, nous projetant ainsi au coeur de « Big Apple ».
Sylvie Hugues

« Correspondances new-yorkaises 2017 », à l’Espace Central Dupon du 8 novembre au 12 janvier. Vernissage mardi 7 novembre à partir de 18:30

Comments are closed.