Desmemoria, Pierre-Elie de Pibrac à l’Espace Dupon Phidap

Pierre-Elie de Pibrac est un jeune photographe qui sait allier l’art du portrait à celui du reportage.

D’abord, ce sont ses visages qui frappent : regarder le photographe droit dans les yeux nous dérange en tant que spectateur. Associés à une présentation grand format, ces visages nous interrogent avec intensité, nous interpellent jusqu’au tréfonds de nos âmes. C’est ensuite la dimension émotionnelle qui prend le pas sur l’esthétique et vous embarque littéralement dans une complicité avec l’artiste.

Son travail de reportage sur Cuba en noir et blanc est à l’inverse de ses portraits en couleur, la situation décrite laisse vite place à l’imaginaire et à la mélancolie. Les lumières tropicales et la banalité des sujets ont un charme envoûtant auquel je n’ai pas su résister.

Pierre-Elie est un photographe plein de charme et d’élégance, qui éveille nos esprits de manière salutaire et délicate sur l’étrange destin d’un pays, Cuba, qui ne cesse de fasciner toute une génération éprise de liberté.

Jean-François Camp

 

Vernissage mardi 5 novembre à partir de 18h30
Exposition du 6 au 17 janvier 2020

Téléchargez l’invitation 

Comments are closed.